Une île authentique et passionnante
A découvrir et à redécouvrir

Amorgis, l’origine d’Amorgos

Amorgos est une île égéenne située à l’extrémité Sud-Est des Cyclades.  Elle tient son nom de la plante « amorgis », une espèce de lin avec lequel les Amorgiens tissaient des tuniques légères très prisées dans l’antiquité.

Des paysages hors du commun

L’île s’étire sur une longueur de 33 km tandis que sa largeur varie de 1,5 à 6 km. Avec un périmètre de 126 km, elle offre un grand nombre de plages à la configuration variée.  C’est une île très montagneuse dont le sommet le plus élevé culmine à 822m.   Ce mélange mer et montagne est source de paysages grandioses. Du plus enchanteur au plus spectaculaire.  Et offre un fabuleux décor pour les  randonnées.

Un port naturel bien abrité

Amorgos dispose de deux ports naturels, Aighiali (Aegiali) et Katapola pouvant accueillir des ferries et autres catamarans.  Le port de Katapola est le plus sûr des Cyclades.  Dans l’antiquité déjà il jouait le rôle de relai pour les marins en quête d’abri, de repos ou de ravitaillement.  Rôle qu’il assure aujourd’hui pour les voiliers et autres bateaux de plaisance.

Des échanges stimulants

La sécurité qu’offrait son port est à l’origine des riches échanges qu’Amorgos entretenait avec l’Orient et l’Occident.  La source de son essor artistique, culturel et économique.  Une stimulation constante pour améliorer ses techniques agricoles et d’artisanat. Le port de Katapola participa activement à l’expansion d’une des civilisations antiques les plus brillantes.

Une hospitalité légendaire

Et fut vraisemblablement le berceau de son hospitalité. Dont l’île fera preuve tout au long de son histoire.  Terre d’exil à plusieurs reprises, elle se montrera toujours bienveillante avec ses hôtes forcés. Entrée dans la légende, cette hospitalité est encore en vigueur aujourd’hui. Les Amorgiens sont environs deux mille.

Des traditions bien vivantes

La population vit d’élevage, de pêche, de tourisme et d’agriculture : culture de l’orge, du blé, du sésame et du katsouni ou pois cassé « fava ». Oléiculture, viticulture, entretien des vergers et des potagers.

Beaucoup d’activités, peu ou pas de tracteurs et autres machines !  Tout ou à peu près tout se fait encore à la main…

Les habitants s’adonnent toujours à la vannerie (production de petits paniers nécessaires à la confection des fromages), la sculpture sur bois, la musique populaire…

Un bon vin du terroir

L’île produit un excellent vin rouge sec « Mavro », un vin rouge doux et du raki, alcool sec dérivé de la vigne. Elle est réputée pour son invention du « Rakomèlo » (Raki au miel) et du « Raki Psimmèni » (Raki cuit épicé).

Des Fromages savoureux

Dégustez sans faute les délicieux fromages amorgiens.  Le ladhotiri, fromage de chèvre à pâte ferme vous étonnera par son goût singulier.  Vous vous délecterez à coup sûr avec le Xinomizithra à pâte onctueuse et à la saveur exquise. Essayez la malaka, une sorte de brousse au lait de chèvre et de brebis, au parfum discret.

Jadis…

Jadis l’île produisait et exportait du coton, du tabac et de la soie.  Les habitants s’activaient aussi dans les mines de Bauxite. Il fut une époque où Amorgos, exportait même du bois de chêne…

Contactez-nous

Contactez-nous ! Nous vous répondons dans les plus brefs délais.

Start typing and press Enter to search