Randonnée sur un des plus beaux et plus vastes réseaux de sentiers des Cyclades, en Grèce

AMORGOS, LE PARADIS DES RANDONNEURS

Des ondes magnétiques bienveillantes

Parler de l’énergie positive d’Amorgos, ou de son magnétisme, n’est pas une vue de l’esprit, mais une réalité concrète qui s’explique par son activité tectonique et ses caractéristiques géo-magnétiques. La sillonner à pied vous permettra de profiter de ses ondes relaxantes et revitalisantes.

L’ile la plus envoûtante des Cyclades dispose d’un réseau de randonnée extrêmement riche, présentant des centres d’intérêt nombreux et variés.  Elle est d’ailleurs la première île grecque à faire partie du réseau « Parcours d’intérêts culturels ».

 Un réseau de randonnée très dense

Les anciens chemins suivent des trajets différents des routes actuelles, ce qui a permis de les garder quasiment tous intacts.  Ils sont organisés en un réseau de 16 itinéraires, d’une durée de 40 minutes à 5 heures.  Une multitude de petits sentiers constituent un réseau de randonnée secondaire menant vers des lieux de cultes –antiques, byzantins ou plus récents- et des petites criques isolées.

Les itinéraires principaux offrent l’avantage d’aboutir dans un village ou une zone habitée, ce qui permet à chaque fois de découvrir de nouvelles coutumes, de goûter l’atmosphère typique des kafénion et des petites tavernes locales.

 Pas de routine sur les sentiers

Tous les itinéraires combinent plusieurs types de pistes : chemins de terre ou caillouteux, larges Kalderimi (sentiers pavés), escaliers de marbre, petits sentiers étroits suivant le « sourcil » des collines, grands sentiers bien fléchés et quelques sentiers difficiles réservés aux experts.

Du Ravin de l’Assassin à la Mystérieuse Tour Giannoula

Chaque balade recèle des trésors culturels,  historiques et architecturaux issus de toutes les phases de la très longue histoire de l’île, de la préhistoire au moyen-âge en passant par l’antiquité.

L’île compte 3 cités antiques, Arkesini, Minoa et Aighiali -d’où proviennent la plupart des inscriptions antiques trouvées dans les Cyclades- et dont vous trouverez des vestiges au gré de vos balades.Ne manquez pas le sentier qui mène à l’Acropole antique d’Arkesini, ou à celle de Minoa.

Inévitablement vous passerez par l’une des 24 tours-observatoires de l’île.  Il s’agit de tours de défense des zones habitées, qui émettaient des signaux de feu en cas d’approche ennemie.  L’une d’entre elles, celle de la Sainte-Trinité (Aghia Triada) date du 4e siècle avant J.-C. et fait partie des « Monuments dignes d’intérêt » recensés par l’Unesco dans les Cyclades.

De magnifiques sentiers de randonnée vous conduiront au château byzantin de Chora ou au célèbre Monastère de Chozoviotissa réputé pour son icône miraculeuse et où l’hospitalité du pope vous étonnera. Ne ratez sous aucun prétexte le Monastère de Georgios Valsamitis, moins connu et pourtant bien intéressant, avec sa source d’eau sacrée. C’est à cet endroit que se trouvait dans l’antiquité un sanctuaire de divination par l’eau, Lalon Idor, « l’oracle parlant ».  L’unique résidente des lieux, Sœur Irène, charmante et très moderne, vous offrira une visite guidée du monastère et de ses jardins et vous fera découvrir son art : l’hagiographie ou peinture d’icônes.

Hospitalité amorgienne

L’accueil qui vous attend dans les monastères est à l’image de l’hospitalité générale qui règne sur l’île : l’Amorgien est souriant, généreux, philosophe et grand maître du sens de l’humour cycladique.  A son approche, l’expression « noblesse de l’âme » prend tout son sens.

Traditions

Au gré de vos promenades vous  découvrirez des éléments de traditions amorgiennes : pressoir à huile,  « Aloni » ou aires de battage du grain (les petites « pistes de danse » qui parsèment le paysage), puits, moulins à vent, pressoirs à vin et même des moulins à eau …

Chaque sentier est l’occasion d’une bonne surprise. Parfois de taille, tel un complexe de rochers gigantesques, sorte de dolmen que les chercheurs relient à de mystérieux phénomènes antiques.  Parfois rarissime, tel un fossile vieux de 700.000 ans.

Paysages bouleversants

Rejoignant les bords de mer, les randonnées en montagne offrent de magnifiques paysages insulaires : vergers, vallons fertiles, coteaux en terrasse, murets en pierre sèche, côtes rocheuses escarpées, hautes falaises, gouffres profonds…  Et puis bien sûr, la mer, omniprésente, avec son jeu d’îles et d’îlots à l’infini.  Vous passerez en revue les Petites Cyclades et les Cyclades et aurez même des vues filigranées sur le Dodécanèse et la Crète.  Le tout dans une lumière fascinante…

Un parfum exquis

Les abords des sentiers abondent en plantes et fleurs variées.  On en recense 600 espèces dont de nombreuses endémiques : Orchidées d’Eole, orchidées d’Egée, œillets sauvage, campanules, sauge, thym, romarin, origan…

Le microclimat qui règne sur l’île,  la particularité des formations géologiques  et le contenu géo-magnétique des herbes sauvages leur confèrent un arôme prononcé qui vous accompagnera tout au long de vos promenades.

 Compagnons de route

Quel que soit votre itinéraire, vous êtes sûrs de rencontrer des ânes, des lézards, des chèvres, et des papillons.Avec un peu de chance, vous apercevrez un aigle Bonelli, une mouette Audoin, une tortue de mer ou un phoque méditerranéen. Et pourquoi pas, une baleine ou un dauphin…

Un must hivernal

En hiver et au début du printemps, le paysage -visuel et sonore- s’enrichit de sources, ruisseaux et même d’un torrent !Marchez, libérez-vous le corps et l’esprit, réjouissez-vous les sens et découvrez l’histoire et les traditions de la Grèce profonde, dans un cadre enchanteur.

Solide comme ses rochers, souriant comme la végétation de son île,  l’Amorgien ne s’est pas laissé « détourner de ses sentiers ».  Pour votre plus grand bonheur, suivez-le !

CHARGEZ LES SENTIERS DE RANDONNEE >>